Fachverlag und Nachrichtenagentur

Causes de l’infertilité masculine primaire dans un centre tertiaire italien au cours d’une décennie

ANDROLOGY Milan – Dans l’article scientifique présenté ci-dessous, récemment publié dans la revue ANDROLOGY, les auteurs dirigés par Giuseppe Fallara de la Division d’oncologie expérimentale/Unité d’urologie de l’IRCCS Ospedale San Raffaele à Milan, en Italie, résument les causes de l’infertilité primaire à facteur masculin (IFM) chez les patients traités au cours d’une décennie (2008 – 2018) dans leur clinique. La population étudiée comprend un total de 1647 hommes. Les facteurs suivants ont été identifiés comme la cause de l’infertilité masculine : 37,3% (n = 615) varicocèle, 10% (n = 165) hypogonadisme, 7,5% (n = 124) cryptorchidie dans les antécédents médicaux, 3,7% (n = 61) cause génétique, 3,3% (n = 55) canaux séminifères obstrués, 8,6% (n = 129) autre cause et 30,3% (n = 498) idiopathique. Au cours des 10 années, on a constaté une diminution de la cryptorchidie et de la varicocèle en tant qu’IFM (p <0,001), tandis que l’hypogonadisme, les autres causes et les causes idiopathiques d’IFM ont augmenté (p <0,04). Aucune évolution dans le temps n’a été constatée en ce qui concerne les causes génétiques de l’IFM. En général, la qualité des paramètres du spermiogramme s’est dégradée avec le temps. Les auteurs discutent la diminution de l’IFM causée par la cryporchidie ou la cryptorchidie dans l’histoire de la maladie dans le contexte d’une amélioration de la détection précoce avec une correction chirurgicale précoce, en accord avec une étude (Toppari J et al) décrivant une incidence accrue des diagnostics précoces de cryptorchidie. (fa/um).

Auteurs: Fallara G, Cazzaniga W, Boeri L, Capogrosso P, Candela L, Pozzi E, Belladelli F, Schifano N, Ventimiglia E, Abbate C, Papaleo E, Viganò P, Montorsi F, Salonia A. Correspoondance: Andrea Salonia, University Vita‐Salute San Raffaele, Division of Experimental Oncology/Unit of Urology, URI‐Urological Research Institute, IRCCS Ospedale San Raffaele, Via Olgettina 60, 20132 Milan, Italy. E-Mail: salonia.andrea@hsr.it Étude: Male factor infertility trends throughout the last 10 years: Report from a tertiary-referral academic andrology centre. Source: Andrology. 2021 Mar;9(2):610-617. doi: 10.1111/andr.12947. Epub 2020 Dec 6. PMID: 33231922. Web: https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/andr.12947

Commentaire

Cet article donne un aperçu compréhensible des tendances de l’infertilité masculine au cours de la dernière décennie dans un centre tertiaire. L’étude fournit des preuves supplémentaires des tendances suspectées (augmentation de l’hypogonadisme, infertilité masculine idiopathique). L’étude ayant été menée dans un hôpital tertiaire, on ne peut exclure un biais de sélection, avec une sous-pondération des cas triviaux d’IMF et une surpondération des cas plus complexes. En outre, il convient de noter qu’en raison de la variation géographique des causes de l’IFM, ces données, recueillies dans une cohorte très uniforme, ne peuvent être extrapolées aux autres régions du monde qu’avec prudence. Les auteurs sont conscients de ces limites dans leur étude et les abordent en conséquence dans la discussion.(fa)

Auteurs: Dr. med. Fabian Aschwanden, Assistenzarzt Luzerner Kantonsspital

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur