Fachverlag und Nachrichtenagentur

Effet de l’application de ruban adhésif sur les masques en tissu durant les IVT

Effet de l’application de ruban adhésif sur les masques en tissu durant les IVT

COVID-19 Philadelphia – L’équipe menée par William G. Schultheis a conclu, dans une étude à paraître dans le magazine scientifique American Journal of Ophthalmology en Mai 2021, que l’application d’un ruban adhésif sur le haut des masques en tissu avant la simulation d’injection intravitréenne réduit le nombre de particules d’air en direction de l’œil lorsque le patient parle. Les auteurs ont mené une étude d’observation prospective croisée. 13 sujets sains ont été inclus, chacun a porté un masque en tissu, chirurgical ou N95, de façon randomisée. Le nombre de particule d’air a été quantifiée en utilisant un compteur à particules suspendu au-dessus de l’œil droit pendant que le patient respirait normalement, profondément ou parlait pendant le test standardisé. Les particules comptabilisées ont été obtenues avec le haut de chaque masque scotché ou non. L’application de ruban adhésif sur le masque pendant que les patients parlaient a réduit significativement le nombre de particules de 0,3- (P=0,03), 0,5- (P=0,01) et 1-μm (P=0,03) et le nombre total de particules total (P=0,008) en comparaison aux masques non scotchés. L’application de ruban adhésif sur les masques en tissus pendant la respiration normale ou profonde n’a pas affecté le nombre de particules par rapport à l’absence de ruban adhésif. En ce qui concerne les masques chirurgicaux ou N95, l’application de ruban adhésif n’a pas affecter le nombre de particules, quelle que soit la condition de respiration testée. L’équipe américaine a conclu qu’appliquer du ruban adhésif sur les masques en tissus pendant la simulation d’IVT pouvait réduire significativement le nombre de particules d’air dirigées vers l’œil lorsque les patients parlent en comparaison à l’absence de ruban adhésif. Les auteurs précisent que ces résultats peuvent impliquer une réduction des particules d’air durant l’IVT, incluant les gouttelettes provenant de la bouche des patients potentiellement porteuses d’agents pathogènes. (sk)

Auteurs : William G. Schultheis, James E. Sharpe, Qiang Zhang, Samir N. Patel, Ajay E. Kuriyan, Allen Chiang, Sunir J. Garg, Jason Hsu, Correspondance : From the Sidney Kimmel Medical College (WGS, SNP, AEK, AC, SJG, JH), Thomas Jefferson University, Philadelphia, Pennsylvania, USA, Electronic address : jhsu@midatlanticretina.com, Etude : Effect of Taping Face Masks on Quantitative Particle Counts Near the Eye: Implications for Intravitreal Injections in the COVID-19 Era, Source : Am J Ophthalmol. 2021 Jan 31;225:166-171. doi: 10.1016/j.ajo.2021.01.021. Online ahead of print, Web : https://www.ajo.com/article/S0002-9394(21)00042-8/fulltext#seccesectitle0007

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur