Fachverlag und Nachrichtenagentur

Efficacité et sécurité de la thérapie génique dans la neuropathie optique héréditaire de Leber

 

GENETICS Atlanta – Nancy J. Newman et al ont conclu, dans une étude parue dans magazine scientifique Ophthalmology en Mai 2021, que 96 semaines après injection intravitréenne (IVT) unilatérale de rAAV2/2-ND4, les patients LHON (neuropathie optique héréditaire de Leber) porteurs du gène m.11778G>A traités dans les 6 mois de la perte de vision obtenaient des résultats visuels comparables avec ou sans injection. Les auteurs ont mené l’étude RESCUE, essai clinique de phase 3, multicentrique, randomisé, en double aveugle et contrôlé. Ont été inclus les patients avec la mutation m.11778G>A de l’ADN mitochondrial et perte de vision ≤6 mois à partir de l’apparition de la maladie dans 1 œil ou les deux yeux. L’œil droit a été assigné de manière aléatoire (1:1) au traitement par IVT unique de rAAV2/2-ND4 (injection unique de 9 × 1010 génomes viraux dans 90µl) ou une IV simulée (sham). L’œil gauche a reçu le traitement non assigné à l’œil droit. L’analyse de l’efficacité a porté sur 38 patients d’âge moyen 36,8 ans dont 82% d’hommes. La durée moyenne de perte de vision au moment du traitement était de 3,6 mois et 3,9 mois dans les yeux traités par rAAV2/2-ND4 ou sham, respectivement. La MAVC moyenne en LogMAR (SD) était de 1,31 (0,52) pour les yeux rAAV2/2-ND4 et 1,26 (0,62) pour les yeux sham, avec un intervalle de -0,20 à 2,51. A la 48ème semaine, la différence de changement de MAVC par rapport au départ entre les yeux rAAV2/2-ND4 et sham était de -0,01 LogMAR (p=0,89) ; le critère de jugement principal de la différence de -0,3 LogMAR (15 lettres) n’a pas été atteint. La MAVC moyenne pour les 2 groupes s’est détériorée après les premières semaines, les pires résultats étant à la semaine 24, suivi par un plateau à la semaine 48 puis une amélioration de +10 et +9 lettres ETDRS équivalentes au niveau du plateau dans les yeux rAAV2/2-ND4 et sham, respectivement. L’équipe américaine a conclu qu’une IVT unilatérale unique de rAAV2/2-ND4 chez les sujets LHON avec mutation m.11778G>A et perte de vision de moins de 6 mois donnait des résultats comparables à 96 semaines entre les yeux injectés ou non. (sk)

Auteurs : Nancy J. Newman, MD, Patrick Yu-Wai-Man, MD, PhD, Valerio Carelli, MD, PhD, Mark L. Moster, MD, Valerie Biousse, MD, Catherine Vignal-Clermont, MD, Robert C. Sergott, MD, Thomas Klopstock, MD, Alfredo A. Sadun, MD, PhD, Piero Barboni, MD, Adam A. DeBusk, MD, Jean François Girmens, MD, Günther Rudolph, MD, Rustum Karanjia, MD, Magali Taiel, MD, Laure Blouin, Gerard Smits, Barrett Katz, MD, José-Alain Sahel, MD, PhD for theLHON Study Group, Correspondance : Departments of Ophthalmology, Neurology, and Neurological Surgery, Emory University School of Medicine, Atlanta, Georgia. Electronic address: ophtnjn@emory.edu, Etude : Efficacy and Safety of Intravitreal Gene Therapy for Leber Hereditary Optic Neuropathy Treated within 6 Months of Disease Onset, Source : Ophthalmology. 2021 May;128(5):649-660. doi: 10.1016/j.ophtha.2020.12.012. Epub 2021 Jan 12, Web : https://www.aaojournal.org/article/S0161-6420(20)31187-8/fulltext

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur