Fachverlag und Nachrichtenagentur

[ 177 Lu]Lu-PSMA-617 versus cabazitaxel lors d’un cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (TheraP)

[ 177 Lu]Lu-PSMA-617 versus cabazitaxel lors d’un cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (TheraP)

PROSTATA CARCINOMA Melburne – Dans l’étude présentée ci-dessous par Michael S Hofman et de nombreux collègues, publiée dans le numéro de février de la revue LANCET, les auteurs de Melburne, en Australie, ont comparé un traitement au lutécium-177 [¹⁷⁷Lu]Lu-PSMA-617 avec le médicament de chimiothérapie cabazitaxel chez des patients atteints d’un cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (mCRPC). L’étude a été menée sous la forme d’un essai multicentrique de phase II, sans insu, dans 11 au total centres en Australie. [¹⁷⁷Lu]Lu-PSMA-617 est un produit radiopharmaceutique émettant des rayons B. Les hommes atteints de mCRPC et présentant une progression du PSA après un traitement au docetaxel ont été inclus dans l’étude. Les participants potentiels ont subi une TEP/CT au PSMA et au FDG. Les patients dont les résultats accumulaient des FDG mais pas de PSMA ont été exclus. Une répartition aléatoire dans un rapport 1:1 a été effectuée entre les deux bras de l’étude. Les patients du groupe témoin ont reçu du Cabazitexal 20mg/m^2 par voie intraveineuse toutes les trois semaines pour un maximum de 10 cycles. Le groupe d’intervention a reçu du [¹⁷⁷Lu]Lu-PSMA-617 toutes les six semaines durant un maximum de six cycles. Après chaque administration de [¹⁷⁷Lu]Lu-PSMA-617, une Tomographie par émission monophotonique (SPECT) a été réalisée afin de surveiller l’accumulation du radiopharmaceutique. Le critère d’évaluation principal était le taux de réponse du PSA, défini comme une réduction d’au moins 50% du taux de PSA par rapport aux valeurs de départ. La progression du PSA a été définie comme une augmentation minimale de 25% et de 2ng/ml à 12 semaines. Au total, 200 patients ont été inclus dans l’étude, sans qu’il y ait de différences statistiquement significatives dans les caractéristiques des patients au départ. Le critère d’évaluation principal a été atteint chez 66% des patients du groupe [¹⁷⁷Lu]Lu-PSMA-617, contre 37% dans le groupe témoin (p<0,0001). Le groupe d’intervention avait une incidence statistiquement significative plus faible de progression (HR 0,63, P=0,0028). La survie sans progression à 12 mois était de 19% dans le groupe [¹⁷⁷Lu]Lu-PSMA-617, contre 3% dans le groupe témoin. Une analyse par survie globale est prévue après la survenue de 170 événements et n’a pas encore été réalisée. Des effets indésirables de grade 3 ou 4 sont survenus chez 33% des patients du groupe d’intervention, contre 53% dans le groupe témoin. (fa/um)

Auteurs: Michael S Hofman 1, Louise Emmett 2, Shahneen Sandhu 3, Amir Iravani 4, Anthony M Joshua 5, Jeffrey C Goh 6, David A Pattison 7, Thean Hsiang Tan 8, Ian D Kirkwood 9, Siobhan Ng 10, Roslyn J Francis 11, Craig Gedye 12, Natalie K Rutherford 13, Andrew Weickhardt 14, Andrew M Scott 15, Sze-Ting Lee 15, Edmond M Kwan 16, Arun A Azad 3, Shakher Ramdave 17, Andrew D Redfern 18, William Macdonald 19, Alex Guminski 20, Edward Hsiao 21, Wei Chua 22, Peter Lin 23, Alison Y Zhang 24, Margaret M McJannett 25, Martin R Stockler 26, John A Violet 3, Scott G Williams 3, Andrew J Martin 27, Ian D Davis 28, TheraP Trial Investigators and the Australian and New Zealand Urogenital and Prostate Cancer Trials Group, Correspondance: 1 Prostate Cancer Theranostics and Imaging Centre of Excellence, Molecular Imaging and Therapeutic Nuclear Medicine, Peter MacCallum Cancer Centre, Melbourne, VIC, Australia; Sir Peter MacCallum Department of Oncology, University of Melbourne, Melbourne, VIC, Australia. Electronic address: michael.hofman@petermac.org., Étude: [ 177 Lu]Lu-PSMA-617 versus cabazitaxel in patients with metastatic castration-resistant prostate cancer (TheraP): a randomised, open-label, phase 2 trial, Source: Lancet. 2021 Feb 27;397(10276):797-804.doi: 10.1016/S0140-6736(21)00237-3. Epub 2021 Feb 11., Web: https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(21)00237-3/fulltext

Commentaire

Selon les auteurs, TheraP est le premier essai randomisé comparant le [¹⁷⁷Lu]Lu-PSMA-617 à un traitement standard. Il a montré une meilleure activité et une meilleure sécurité dans le groupe [¹⁷⁷Lu]Lu-PSMA-617. Les données de survie globale de l’essai TheraP et les résultats de l’essai VISION de phase III en cours, qui étudie également les effets du [¹⁷⁷Lu]Lu-PSMA-617, montreront si nous sommes au début d’une ère de radiopharmacothérapie pour le cancer de la prostate.(fa/um)

Auteur: Dr. med. Fabian Aschwanden Médecin assistant Hôpital cantonal de Lucerne

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur