Fachverlag und Nachrichtenagentur

Utilisation de l’échographie Doppler en cas de suspicion de torsion testiculaire

 

TRAUMA 7 EMERGENCY Paris – La torsion testiculaire est une urgence urologique relativement fréquente, avec une incidence d’environ 1/4000 au Royaume-Uni. Les directives actuelles recommandent que l’exploration des testicules ne soit pas retardée par des diagnostics d’imagerie ou de laboratoire. Un diagnostic basé uniquement sur des aspects cliniques reste cependant difficile, selon la littérature, 50 à 86% des explorations testiculaires réalisées ont un résultat négatif. La sensibilité de l’échographie Doppler varie de 69 à 91%, la spécificité de 87 à 100%. La réalisation d’une échographie Doppler est controversée en raison de la dépendance de l’examinateur et du retard possible d’une intervention. Dans l’étude présentée ci-dessous, les auteurs, autour d’Ugo Pinar du service d’urologie des Hôpitaux Universitaires Pitie-Salpetrière-Charles Foix, à l’Université de la Sorbonne, à Paris, France, ont analysé les données de 2922 patients suspectés de torsion testiculaire suivie d’une exploration testiculaire. Les données ont été recensées dans 14 centres français entre 2005 et 2019. L’âge moyen des patients était de 22,6 ans, 60,4% des patients ont présenté une torsion testiculaire en peropératoire, une échographie Doppler préopératoire a été réalisée chez 32,7% des patients. Afin de permettre une comparaison entre les groupes (échographie préopératoire vs indication purement clinique de mise à découvert des testicules), un matching propensity-score a été effectué. Aucune différence n’a été constatée entre les deux groupes en termes de taux d’orchidectomie. Toutefois, le délai avant l’opération était plus long dans le groupe ayant subi une échographie (3,9h contre 2,7h, p<0,01). Dans les 956 cas où l’échographie a été réalisée, la sensibilité était de 85,2% et la spécificité de 52,7%. Pour les patients s’étant présentés plus de 6 heures après le début des symptômes, l’échographie a montré une meilleure performance. Quant aux limites, les auteurs indiquent dans l’édition de janvier du magazine spécialisé EUROPEAN UROLOGY FOCUS que que l’examen par ultrasons n’était pas standardisé et qu’il a été réalisé par des radiologues ayant des niveaux d’expérience différents. De plus, seuls les patients ayant subi une exploration testiculaire ont été évalués. (fa/um)

Auteurs: Ugo Pinar 1 , Igor Duquesne 2 , François Lannes 3 , Florian Bardet 4 , Kevin Kaulanjan 5 , Clément Michiels 6 , Emilien Seizilles de Mazancourt 7 , Ines Dominique 8 , Maxime Vallee 9 , Margaux Felber 10 , Lucas Freton 11 , Bastien Gondran-Tellier 3 , Xavier Matillon 7 , Zine-Edine Khene 11 , Benjamin Pradere 12; Correspondance: Department of Urology, Hôpitaux Universitaires Pitie-Salpetriere-Charles Foix, AP-HP, Sorbonne Université, Paris, France. Electronic address: ugo.pinar@aphp.fr. 2 Department of Urology, Hôpital Cochin, AP-HP, Université de Paris, Paris France. 3 Department of Urology, La Conception University Hospital, Assistance-Publique Marseille, Marseille, France. 4 Department of Urology, Dijon University Hospital, Dijon, France. 5 Department of Urology, CHU Pointe à Pitre, Guadeloupe, France. 6 Department of Urology, Bordeaux University Hospital, Bordeaux, France. 7 Department of Urology and Transplantation, Edouard Herriot Hospital, Hospices Civils de Lyon, Lyon, France. 8 Department of Urology, Groupe Hospitalier Diaconesses-Croix Saint-Simon, Paris, France. 9 Department of Urology, Poitiers University Hospital, Poitiers, France. 10 Department of Urology, Hôpitaux Universitaires Pitie-Salpetriere-Charles Foix, AP-HP, Sorbonne Université, Paris, France. 11 Department of Urology, University Hospital of Rennes, Rennes, France. 12 Department of Urology, Comprehensive Cancer Center, Medical University of Vienna, Vienna, Austria. Étude: The Use of Doppler Ultrasound for Suspected Testicular Torsion: Lessons Learned from a 15-Year Multicentre Retrospective Study of 2922 Patients; Source: Eur Urol Focus. 2022 Jan;8(1):105-111.doi: 10.1016/j.euf.2021.02.011. Epub 2021 Mar 2. Web: https://www.eu-focus.europeanurology.com/article/S2405-4569(21)00054-7/fulltext

Commentaire

L’étude a pu démontrer que la réalisation d’une échographie n’entraîne pas d’augmentation du taux d’orchidectomie. Le retard d’une heure de l’opération décrit dans l’étude est probablement le reflet du fait que les examens ont été effectués par des radiologues et non dans le sens d’une échographie de point-of-care. Le retard devrait être moindre si l’examen est effectué directement au chevet du patient dans le service des urgences. Il n’est pas clair dans quelle mesure cela influence la sensibilité et la spécificité. (fa)

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur