Fachverlag und Nachrichtenagentur

Analyse post hoc ARIES pour le changement hypothétique d’anti-VEGF dans la DMLAn

MEDICAL RETINA Binningen – Cengiz Tuerksever et al ont estimé, dans une étude parue sur le site internet du magazine scientifique Ophthalmology and Therapy en Janvier 2022, qu’il ne semblait pas justifié de passer rapidement à l’injection intravitréenne (IVT) d’aflibercept (AFL) dans le cadre de dégénérescences maculaires liées à l’âge néovasculaires (DMLAn) nouvellement diagnostiquées. L’analyse post hoc de l’étude ARIES (ClinicalTrials.gov Identifier: NCT02581891) a montré les résultats des patients naïfs de traitement pour DMLAn ayant reçu des IVT-AFL en treat-and-extend durant 104 semaines qui avaient été identifiés comme répondants aux critères de changement précoce de protocole. Les patients ont été rétrospectivement catégorisés selon 6 critères (présence de fluide intra et/ou sous-rétinien à la semaine 8 ou 24, avec/sans un autre traitement planifié dans un intervalle de moins de 8 semaines et avec/sans gain de meilleure acuité visuelle corrigée (MAVC) ≤ 5 lettres [avec une MAVC absolue  < 70 lettres]). Les critères de changement ont été largement respectés en raison de présence de fluide sous-rétinien plutôt que intrarétinien, 8 à 46% des patients ont été considérés comme possiblement soumis au changement. Les résultats de MAVC n’étaient pas plus mauvais chez des patients, quel que soit le critère. Pour le critère de liquide intra/sous-rétinien à la semaine 24 et un prochain traitement planifié à un intervalle ≤ 8 semaines, le changement moyen de MAVC (lettres) du départ chez les patients possiblement soumis au changement ou non était de : + 6,1 (intervalle de confiance 95% [IC] 3,4, 8,8) et + 6,6 (IC 95% 4,7, 8,6), respectivement, à la semaine 24 ; + 8,2 (IC 95% 5,0, 11,3) et + 7,5 (IC 95% 5,3, 9,7), respectivement, à la semaine 52 ; et + 5,7 (IC 95% 1,3, 10,1) et + 3,4 (IC 95% 0,1, 6,7), respectivement, à la semaine 104. Les auteurs ont conclu que, pour les DMLAn nouvellement diagnostiquées, il ne semblait pas justifié de switcher rapidement pour des IVT-AFL puisqu’avec un traitement proactif continu, des gains visuels comparables pouvaient être obtenus pour des patients répondants aux critères de changement possible pour l’AFL par rapport à ceux qui répondent bien au protocole de traitement prolongé. L’équipe Suisse précise toutefois que d’autres études prospectives étaient nécessaires. (sk)

Auteurs : Cengiz Tuerksever, Gábor Márk Somfai, Susanne Oesch, Tobias Machewitz, Pascal W. Hasler & Sandrine Zweifel, Correspondance : VISTA Clinic Binningen BL, 4201, Binningen, Switzerland. cengiz.tuerksever@vista.ch, Etude : Hypothetical Switch of Anti-Vascular Endothelial Growth Factor in Neovascular Age-Related Macular Degeneration: An ARIES Post Hoc Analysis, Source : Ophthalmol Ther. 2022 Apr;11(2):613-627. doi: 10.1007/s40123-021-00448-w. Epub 2022 Jan 23, Web : https://link.springer.com/article/10.1007/s40123-021-00448-w

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur