Fachverlag und Nachrichtenagentur

Efficacité et sécurité du faricimab intravitréen toutes les 16 semaines

 

MEDICAL RETINA Boston – Jeffrey S Heier et al ont conclu, dans une étude parue sur le site internet du magazine scientifique THE LANCET en Février 2022, que les bénéfices visuels du faricimab avec des intervalles jusqu’à 16 semaines permettait une efficacité continue en réduisant la charge de traitement des patients atteints de dégénérescence maculaire liée à l’âge néovasculaire (DMLAn). Les auteurs ont rapporté les résultats de 2 études de phase 3, randomisés en double aveugle, de non infériorité (TENAYA et LUCERNE, enregistrées au ClinicalTrials.gov, sous les numéros respectifs NCT03823287 et NCT03823300) menés sur 271 sites à travers le monde. Les patients âgés de plus de 50 ans, naïfs de traitements avec DMLAn ont été assignés (1:1) pour recevoir des IVT de faricimab 6,0 mg toutes les 16 semaines, sur la base d’évaluation de l’activité de la maladie définie dans le protocole aux semaines 20 et 24, ou de l’aflibercept 2,0 mg toutes les 8 semaines. Les patients, investigateurs, évaluateurs et le financeur ne connaissaient pas l’affectation dans les groupes. Le critère d’évaluation principal était le changement moyen de meilleure acuité visuelle corrigée (MAVC) entre le départ et les semaines 40, 44 et 48 (marge de non-infériorité pré-spécifiée de 4 lettres) dans la population en intention de traiter. L’analyse de sécurité incluait les patients ayant reçu au moins 1 dose au cours de l’étude. 1329 patients ont été randomisés entre le 19 Février et le 19 Novembre 2019 (TENAYA n=334 faricimab et n=337 aflibercept) et entre le 11 Mars et le 1er Novembre 2019 (LUCERNE n=331 faricimab et n=327 aflibercept). Le changement de MAVC par rapport au départ pour faricimab était non inférieur à aflibercept pour TENAYA (variation moyenne ajustée de 5-8 lettres [IC 95% 4,6 à 7,1] et 5,1 lettres [3,9 à 6,4] ; différence de traitement 0,7 lettres [-1,1 à 2,5]) et LUCERNE (6,6 lettres [5,3 à 7,8] et 6,6 lettres [5,3 à 7,8] ; différence de traitement 0,0 lettre [-1,7 à 1,8]). Le taux d’événements oculaires indésirables était comparable entre le faricimab et l’aflibercept (TENAYA n = 121 [36,3%] vs n = 128 [38,1%] et LUCERNE n = 133 [40,2%] vs n = 118 [36,2%]). L’équipe américaine a conclu que la charge de traitement des patients atteints de DMLAn pouvait être réduite grâce aux avantages visuels du faricimab administré à des intervalles jusqu’à 16 semaines qui permet d’étendre le temps entre 2 traitements avec une efficacité maintenue. (sk)

Auteurs : Heier JS, Khanani AM, Quezada Ruiz C, Basu K, Ferrone PJ, Brittain C, Figueroa MS, Lin H, Holz FG, Patel V, Lai TYY, Silverman D, Regillo C, Swaminathan B, Viola F, Cheung CMG, Wong TY; TENAYA and LUCERNE Investigators. Correspondance : Dr Jeffrey S Heier, Ophthalmic Consultants of Boston, Boston, MA 02114, USA. Electronic address : jsheier@eyeboston.com Etude : Efficacy, durability, and safety of intravitreal faricimab up to every 16 weeks for neovascular age-related macular degeneration (TENAYA and LUCERNE): two randomised, double-masked, phase 3, non-inferiority trials, Source : Lancet. 2022 Feb 19;399(10326):729-740. doi: 10.1016/S0140-6736(22)00010-1. Epub 2022 Jan 24. PMID: 35085502. Web : https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(22)00010-1/fulltext

© 2022  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur