Fachverlag und Nachrichtenagentur

Antibioprophylaxie et endophtalmie

Cataract Teheran – mechentel news – Dans une étude parue dans le magazine scientifique Ophthalmology en février 2016, l’équipe menée par Mahmoud Jabbarvand a conclu qu’avec une antibioprophylaxie générale réduisant le risque d’endophtalmie de 40 à 50%, les injections intracamérulaires de céfuroxime étaient efficaces à 100% dans la prévention de l’endophtalmie dans leur étude. Ils ont voulu présenté l’incidence de l’endophtalmie après une chirurgie de la cataracte sénile et décrire l’épidémiologie ainsi que les principaux facteurs de risque. Ils ont mené une étude rétrospective, descriptive, monocentrique, transversale. L’étude a porté sur les patients ayant subi une chirurgie de la cataracte au Farabi Eye Hospital entre 2006 et 2014. Les dossiers des patients ont été utilisés pour recueillir rétrospectivement et comparer les facteurs de risque, épidémiologiques et les méthodes de prophylaxie liés à l’endophtalmie. Les évaluations ont porté sur les facteurs épidémiologiques, les maladies systémiques, d’autres pathologies oculaires caractéristiques, la technique chirurgicale, le type de lentille intraoculaire, la prophylaxie utilisée, l’expérience du chirurgien, la culture vitréenne et les résultats visuels. 112 cas d’endophtalmies sur 480104 interventions ont été recensés, soit une incidence de 0.023%. Les patients atteints de diabète sucré (14.3%) et âgés (moyenne d’âge de 81 ans), avec issue de vitré peropératoire (17.9%), avec une procédure de chirurgie de la cataracte extracapsulaire (11%) et avec une intervention sur l’œil gauche (58.9% vs. 41.1% pour l’œil droit; P = 0.03) ont montré une association statistiquement significative de l’endophtalmie. Un traitement à court terme topique ou systémique préopératoire avec des antibiotiques ou une injection sous conjonctivale postopératoire était associée à une réduction de 40 à 50% du risque d’endophtalmie, en comparaison à une intervention sans prophylaxie (P = 0.2). Parmi les 25920 patients ayant reçu une injection intracamérulaire de céfuroxime, aucun cas d’endophtalmie n’a été retrouvé. Les auteurs suggèrent que cette approche de la prophylaxie antibiotique pouvait être plus efficace que les approches topiques ou sous conjonctivales traditionnelles. Mahmoud Jabbarvand et al a conclu que l’incidence de l’endophtalmie après une chirurgie de la cataracte dans le centre étudié était de 0.023%, ce qui est comparable aux résultats d’autres études internationales publiées avant. Les patients âgés, d’origine rurale, atteints de maladies immunosuppressives telles que le diabète sucré étaient plus susceptibles de faire une endophtalmie. La perte de vitré au cours de la chirurgie représentait également un risque accru. Les auteurs ont considéré que l’antibioprophylaxie générale montrait une réduction du risque de 40 à 50%, les injections intracamérulaires de céfuroxime étant efficaces à 100% dans la prévention de l’endophtalmie pour leur étude. (sk)

Auteurs : Mahmoud Jabbarvand, MD, Hesam Hashemian, MD, Mehdi Khodaparast, MD, Mohammadkarim Jouhari, MD, Ali Tabatabaei, MD, Shadi Rezaei, BSC, Correspondance : Hesam Hashemian, MD, Farabi Eye Hospital, Qazvin Square, Tehran, Iran., Etude : Endophthalmitis Occurring after Cataract Surgery: Outcomes of More Than 480 000 Cataract Surgeries, Epidemiologic Features, and Risk Factors, Source : Ophthalmology. 2016 Feb;123(2):295-301. doi: 10.1016/j.ophtha.2015.08.023. Epub 2015 Dec 15., Web : http://www.aaojournal.org/article/S0161-6420%2815%2900844-1/abstract

© 2022  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur